L'héritage culturel

Albert Schweitzer et son épouse Hélène Schweitzer-Bresslau créent leur premier Hôpital à Lambaréné en 1913. On peut aujourd’hui découvrir « l’Ancien Hôpital » restauré (cet hôpital succède au premier en 1923), en contrebas de l’hôpital actuel (constructions de  1981).

La Zone Historique regroupe les bâtiments principaux de l´hôpital proprement dit (Grande Pharmacie comme centre diagnostique et thérapeutique et pavillons pour les patients) et les maisons pour le personnel, réfectoire, jardin potager, débarcadère. La maison d´habitation d’Albert Schweitzer est maintenant Musée de l’hôpital, centre de la Zone Historique ouverte aux visiteurs.

L’Hôpital d’Albert Schweitzer est un projet humanitaire précurseur de beaucoup d´autres. En effet, cet hôpital est la plus ancienne institution humanitaire en Afrique, fondée par un Européen, active jusqu´à aujourd´hui et qui travaille et collabore avec le service de Santé du Gabon. Cet hôpital a eu dès son début la particularité de développer la médecine occidentale dans une région africaine lointaine, de rendre ce système de soins accessible aux populations alors en développement et de leur offrir un accueil des patients qui tienne compte de leur culture.

A Lambaréné, Albert Schweitzer développe une éthique : le Respect de la Vie. Ce message, comme engagement pacifiste et écologique, est inspiré des valeurs du christianisme et de la pensée philosophique. Celui que les Gabonais ont surnommé « le Grand Docteur » est aussi musicien. Ses concerts en Europe contribuent au financement de son hôpital et son vieux piano siège encore dans sa chambre à Lambaréné. La théologie et la philosophie de Schweitzer soutiennent son esprit et accompagnent son travail. En 1928 il reçoit le Prix Goethe et en 1952 le Prix Nobel de la Paix.

Après son décès à Lambaréné, en 1965, son œuvre se poursuit. Actuellement, l’Hôpital Albert Schweitzer est un  lieu de soins, de prévention, de formation et de recherches, mais aussi un lieu historique de l’Afrique. C’est un hôpital unique, propice aux rencontres et aux échanges entre les différents acteurs au Gabon, africains, européens, américains, employés ou visiteurs, patients ou résidants.

 

Répondant à diverses sollicitations, l’Atelier Culturel participe à des projets visant à valoriser et à perpétuer l’héritage humaniste reçu d’Albert Schweitzer. Les jeunes des environs, dont les aïeux ont parfois encore connu le Grand Docteur participent à ces projets, revisitant ainsi une partie de leur histoire.

 

Texte écrit avec le concours de Jo et Walter Munz

 

 

"Silhouettes"

Réalisation de cinq silhouettes figurant le Docteur Schweitzer, Helene Bresslau, une femme enceinte, une enfant et un pécheur, découpées dans du contreplaqué et peintes. Les silhouettes sont exposées au colloque "Dr Albert Schweitzer au Gabon, l'homme, son temps et son principe du Respect de la Vie" organisé en septembre 2015 à l'Institut Français de Libreville. Elle rejoignent ensuite le Musée de l'Hôpital.

 

Sur une idée de Patti Marxsen, réalisation Cécile Guieu et Delphine André

 

Peinture : Le Respect de la Vie "L'homme, l'Animal, le Végétal"

Réalisation Maurice Olimbo (artiste peintre à Libreville) avec les enfants de l'Atelier. Pagnes tendus sur châssis, acrylique, 70 x 190 cm.

"Les enfants et leurs marionnettes à l'Ancien Hôpital"

Réalisation de marionnettes (Solange Tookim, Cécile Guieu et Delphine André), mise en scène et photographie (Solange Tookim). Projection pour le Colloque 2015 à Libreville.

Livre : "Schweitzer, samba!, une visite dessinée de l'hôpital Albert Schweitzer"

Edition 2014 qui propose dessins et croquis des enfants de l'Atelier, de Cécile Guieu et Delphine André. Les légendes et anecdotes historiques ont été travaillées avec Roland Wolf et Jean-Pierre Müller.

Ce livre est dédié à Jo Munz, fondatrice de l'Atelier.

Les illustrations ont été réalisées sur place, l'occasion pour les enfants de redécouvrir l'histoire locale, de travailler le dessin d'observation et de partager leur vision de leur hôpital.

2014, 32 pages, format A5

Pour obtenir le livre, écrire un mail à l'Atelier!

Affiches : "Vivons le Respect de la Vie"

Projet réalisé avec Patti Marxsen et la FISL en 2009 : campagne d'affichage pour l'Hôpital sur les valeurs transmises par Albert Schweitzer.

Les oeuvres sont peintes par des adolescents, jeunes adultes, patients ou artistes, à l'Atelier.

Les citations illustrées sont d'Albert Schweitzer, issues du livre "Croître et mûrir", R. Brüllmann, Günsbach, AISL, 1998.

 

Théâtre : "Il était une fois Schweitzer"

Ecrite par Michel Ndaot (comédien et metteur en scène), avec la collaboration de Patti Marxsen (auteure) dans le cadre du projet "Vivons le Respect de la Vie". Jean Lin Ndong Obiang, comédien et assistant à la mise en scène et un groupe d'adolescents et jeunes adultes participent comme comédiens.

La pièce est jouée une première fois en 2010 pour l'Anniversaire de naissance d'Albert Schweitzer et en 2013 à l'occasion du Centenaire de l'Hôpital.

 

Panneau du Centenaire

Lors des cérémonies d'avril 2013 pour le Centenaire, le public est invité à signer un portrait du Dr Schweitzer...

cliquez pour agrandir

Théâtre : "La Flamme des cendres"

Pièce écrite et mise en scène par Dominique Douma et jouée lors du Conseil de Fondation en avril 2014. la représentation a lieu au bord du Fleuve, puis dans la Zone Historique de l'Hôpital.

 

Synopsis : Cent ans après son arrivée à Lambaréné, le spectre de la mémoire et de l’œuvre d’Albert Schweitzer ressuscite en des personnages contemporains : Que deviennent les mœurs humaines qui nourrirent ses pensées et sa réflexion. Et aussi, ses perspectives médicales quand il créa son Hôpital ?

 

La Flamme des cendres
Image : R. Wolf